-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Des mises-à-jour régulières sont réalisées.
Vos commentaires sont les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Frédéric Guillaume (Friedrich Wilhelm) III de Hohenzollern

Frédéric Guillaume (Friedrich Wilhelm) III de Hohenzollern
(Potsdam, 3 août 1770 - Berlin, 7 juin 1840)
Margrave de Brandebourg et Prince héritier de Prusse,
puis Electeur Frédéric Guillaume IV de Brandebourg (1797)
Roi de Prusse (1797 - en union personnelle jusqu'en 1806)
Prince de Neuchâtel (1797 et 1813 - en union personnelle)
Grand-Duc du Bas-Rhin  (1815 - en union personnelle jusqu'en 1822)
 
 
Chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or (1814, Espagne)
 
D’argent, à l’aigle de sable, becquée, membrée, couronnée et liée d’or, languée de gueules, tenant dans sa patte dextre un sceptre du même et dans sa sénestre un orbe d’azur, orné d’or ; l’aigle chargée en cœur du monogramme du Roi Frédéric Ier.
 

5 commentaires:

  1. Saludos.

    El nuevo diseño de las lanzas de oro de los tenantes de las armas de Prusia y del Imperio Alemán, son muy bellas.

    Felicidades por el cambio!!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très surpris, je pensais que la Toison d'or était un ordre exclusivement catholique (probablement pas de nos jours, mais en tout cas avant le XXe).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'était initialement, mais la plupart des grands ordres ont ensuite (et notamment après la Révolution française) soit supprimé cette condition complètement, soit l'on supprimée pour les chevaliers étrangers, qui bien souvent n'étaient déjà pas comptés dans le quota des chevaliers "normaux" (comme en général aussi les chevaliers membres de la famille régnante).

      Supprimer
  3. Si ma mémoire est bonne, seul l'ordre autrichien est composé de Chevaliers Catholiques et respecte les statuts édictés par Philippe III de Bourgogne.

    Il s'agit des petites armoires du Roi de Prusse, Margrave de Brandebourg, Electeur du Saint-Empire et Archi-Chambellan du Saint-Empire.

    Pourquoi ne pas mettre les Moyennes Armoires afin de refléter l'étendue de ses possessions car celles-ci sont placées sur une union personnelle. Le Royaume de Prusse étant en dehors du Saint-Empire et les autres Etats dont le Margraviat de Brandebourg sont placés sous l'immédiateté de l'Empereur du Saint-Empire.

    RépondreSupprimer

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL